- Carte d’identité Un concept. Longuement réfléchie, l’idée d’éditer un petit journal en format PDF avec des moyens limités, s’est concrétisée en juin 2010, à partir d’une réflexion de Guy Carol et Roger Guérin, qui avaient longuement collaboré ensemble au « Réveil de Saint-Ouen », devenu ensuite « 93 Hebdo », vrai organe de presse hebdomadaire qui était bien inscrit dans la réalité locale. Un certain effacement des actions et des acteurs locaux progressistes, ces dernières années, n’a fait que souligner la nécessité d’une expression audible et concrète dans une ville en mutation, sans rupture avec son passé populaire et de luttes, et en faisant vivre le meilleur de ces valeurs au présent. Une « rédaction ». Les deux fondateurs du journal constituent le comité de rédaction. Ils établissent le sommaire et font appel à des collaborations occasionnelles bénévoles pour le rédactionnel et les photos. Selon le principe mis en œuvre au « Réveil ». En 5 numéros, ils sont une vingtaine à avoir collaborés, sous leurs vrais noms ou sous des pseudos. Il a été fait appel également, à des compétences nécessaires pour le travail électronique (maquettes et envois), sur la base d’un projet partagé. 1 000 lecteurs. C’est devenu assez rapidement le lectorat destinataire du « Progrès de Saint-Ouen », principalement par courrier électronique, mais aussi en version papier lors d’initiatives permettant de rencontrer le public-cible pour élargir la diffusion. Mais les lecteurs font également circuler le journal. Les sujets traités sont aussi pensés en terme de diffusion et donc, de lecteurs nouveaux pour faire découvrir le journal. Ce « bouche-à-oreille » est difficilement quantifiable, mais il existe incontestablement. Symboliquement, la diffusion du « Progrès » est au moins égale à ce que fut, celle du « Réveil » dans les années 80/début 90. Désormais, la bibliothèque du site va contribuer à élargir la diffusion. Des Amis. Editer un journal et surtout le diffuser demande un minimum de moyens financiers. Une association des amis, des appels aux dons, répondent à cet objectif. Parallèlement, les amis contribuent individuellement ou au sein de l’association au rayonnement du journal. L’association a élu un bureau qui se réunit régulièrement. Le cercle des membres actifs et des souscripteurs s’élargit régulièrement.